ACCUEIL     |     LES PROMOS     |     SERVICES     |    VOTRE COMPTE     |     VOIR LE PANIER     |      COMMANDER

      

PARCOURIR
 CD  Chanson Française / Variétés   Enfants   Traditionnel / Musique du Monde   Pop / Rock / Folk   Rap   Musique contemporaine   Musique Instrumentale   Jazz / Blues   Histoire   Livres lus   Philosophie
 TELECHARGEMENT
 DVD Musicaux  Concerts   Reportages / Interviews
 LIVRES  Textes de chansons   Biographies   Romans / Nouvelles   Théâtre   Divers
 T-SHIRTS
 ON VOUS DIT TOUT !  M   O   R
 AGENDA CONCERTS

A DECOUVRIR ! plus
Stéphane Mondino - Les rêves de Babylone
Stéphane Mondino - Les rêves de Babylone

Kent - Le temps des âmes
Agrandir l'image


Kent - Le temps des âmes
[AD2244C]
14,50€

LA LIBERTE SELON KENT – UN ALBUM DE TRES GRANDE ENVERGURE



Une voix, un piano, des chansons nouvelles… « Le Temps des âmes » est un dialogue de Kent avec le piano de Marc Haussmann, le mythique Ian Caple étant d’un bout à l’autre aux manettes. Une aventure de musique, de mots, de liberté, dans laquelle Kent se met à nu et chante sa vérité sur l’amour, le plaisir, le temps qui passe… Et il donne une version magnifique d’une chanson longtemps inédite de Jacques Brel, « Avec élégance ».
Le processus a été, comme le dit Kent, « long et spontané ». Il refuse de remettre les pieds dans ses propres pas, d’enregistrer ce qu’il a déjà entendu chez les autres, de retrouver des sensations trop familières en écrivant. Donc, pendant un an, il travaille à de nouvelles chansons en expérimentant des directions successives.
Puis il y a Berlin. Depuis des années, il est familier de cette ville en perpétuelle éruption artistique. En juin dernier, on lui propose deux concerts piano-voix au Corbo, un cabaret au fond du quartier de Kreuzberg. Le pianiste s’appelle Marc Haussmann et c’est un miracle. « J’ai ressenti une liberté comme je n'en ai pas connu sur scène depuis des années. J’ai alors cessé de me poser la moindre question sur l’album », dit Kent.
Marc Haussmann vient à Paris au mois d’août. En dix jours, ils maquettent une quinzaine de chansons. Il veut enregistrer vite. Rodolphe Burger lui propose son studio, au coeur de la campagne alsacienne, avec son vieux Pleyel du début du XXe siècle et son espace où l’on ne peut enregistrer qu’en live. Aux manettes, ce sera Ian Caple (Tindersticks, Bashung, Tricky…).
Tout l’album passe « du murmure à l'expressionnisme », de formes presque conventionnelles à une météorologie musicale étourdissante. Kent a fouillé les carnets dans lesquels s’accumulent pendant des années des idées de chansons, a traversé des humeurs et des plaisirs, des inquiétudes et des rêveries. Il n’aimerait pas que l’on dise qu’il est sage. On emploiera un synonyme. On dira qu’il est libre.

Biographie :
Une de ses chansons s'intitule : « En route vers de nouvelles aventures… »
Si l'on voulait présenter Kent en quelques mots c'est une devise qui lui irait bien. Autant de curiosités proposées autant de perspectives qu'il se plait à explorer et qui, suivant l'instant, la rencontre, deviennent une chanson, un dessin ou un livre.
Il naît à la Croix-Rousse, Lyon 4e, dans une famille ouvrière.
Tout gamin, il tombe dans la bande dessinée et dès 14 ans il découvre le rock et plaque ses premiers accords de guitare. Ces deux passions seront désormais deux rêves à aboutir et le moteur d’une vie.
Sur les bancs du lycée, il rencontre trois autres garçons. Ils se feront connaître sous le nom de « Starshooter ». C’est aussi là qu’il se lie d’amitié avec son compagnon de dessin : Philippe Bernalin qui signera plusieurs scénarios de bandes dessinées.
1976 : première publication d’une planche dans « Métal Hurlant », dirigé alors par Jean-Pierre Dionnet et Philippe Manoeuvre.
1977 : « Starshooter » sort son premier 45 tours chez Pathé Marconi.
À l’instar de « Téléphone » et de « Bijou », « Starshooter » avec son rock énergique et coloré devient un parfait représentant de toute une jeune génération.
Pendant 5 ans, le groupe sillonne la France et enregistre 4 albums.
En 1982, à la fois par fatigue et par peur de lasser, le groupe se sépare.
KENT se consacre alors pleinement à la BD, il publie 6 albums entre 1982 et 1986.
La musique reste présente, il entame une carrière solo en 1983 avec l’album « Amours propres », mais c’est son quatrième album « À nos amours » qui marquera un réel tournant. D’ex-Starshooter il devient KENT et redécouvre la chanson française.
Philippe Bernalin, scénariste et ami disparaît, l’envie de poursuivre la BD s’en va avec lui.
Changement de vie et de ville, KENT s'installe à Paris.
Il rencontre Jacques Bastello avec qui il enregistre 6 albums. Ensemble, ils multiplient les tournées.
D’autres artistes le sollicitent pour des textes, notamment ENZO ENZO avec qui il entame une collaboration, qui sera couronnée de succès en 1995. La chanson « Juste quelqu’un de bien » remporte la Victoire de la Chanson de l’année et « Enzo Enzo » le titre d’Interprète Féminine de l’année. Ils feront ensemble deux co-récitals.
L’album, comme la tournée, bien nommés « Cyclone » marquent une pause, un besoin de recul et de se ressourcer.
2002, l’envie de renouer avec le rock et la rencontre du duo Bertrand Fresel — au son ,Fred Pallem — à la guitare et aux arrangements, donnent le ton des trois albums qui suivront jusqu’au dernier « Panorama » (2009). Dans cet album, il revisite, entre autres, ses chansons favorites avec la complicité de Dominique A., Barbara Carlotti, Arthur H., Agnès Jaoui et Suzanne Vega.
« Panorama » est aussi son premier album 100 % production indépendante.
Ce portrait serait incomplet s’il n’était fait mention de KENT auteur de 5 romans, d’un recueil de sonnets et de deux livres pour enfants avec l’illustrateur Stéphane Girel.
Il revient « officiellement » à la Bande dessinée avec deux livrets sur un thème qui lui est cher, l’écologie.
En 2008, musique et dessin se mêlent pour la première fois avec « L’homme de mars », livre-disque éponyme édité par Actes Sud/Universal.
En 2011 sort « L’Alphabête », un livre-disque pour enfants, dont il signe les illustrations.
KENT, artiste atypique, artiste aux multiples casquettes, artiste tout court, voyage une guitare et un crayon à la main et revient là où on ne l'attend pas.


Les clients qui ont acheté cet article ont aussi acheté
1944, Les chansons de la Libération
1944, Les chansons de la Libération
Allain Leprest & Richard Galliano - Voce a mano
Allain Leprest & Richard Galliano - Voce a mano
Alexis HK - Le dernier présent
Alexis HK - Le dernier présent

 

VOTRE PANIER plus
ne contient aucun article
VOTRE COMPTE


Pas encore client ?

Partenaires

Aide | Confidentialité | Conditions d'utilisation | Livraison & retour | Contact


Bannière bas en FLASH

Copyright © MistiMusicShop

Site développé par Digital-XS.net