ACCUEIL     |     LES PROMOS     |     SERVICES     |    VOTRE COMPTE     |     VOIR LE PANIER     |      COMMANDER

      

PARCOURIR
 CD  Chanson Française / Variétés   Enfants   Traditionnel / Musique du Monde   Pop / Rock / Folk   Rap   Musique contemporaine   Musique Instrumentale   Jazz / Blues   Histoire   Livres lus   Philosophie
 TELECHARGEMENT
 DVD Musicaux  Concerts   Reportages / Interviews
 LIVRES  Textes de chansons   Biographies   Romans / Nouvelles   Théâtre   Divers
 T-SHIRTS
 ON VOUS DIT TOUT !  M   O   R
 AGENDA CONCERTS

A DECOUVRIR ! plus
Vincha - Qui dit mieux ?
Vincha - Qui dit mieux ?

Country : Nashville - Dallas - Hollywood 1927-1942 (2 CD)
Agrandir l'image


Country : Nashville - Dallas - Hollywood 1927-1942 (2 CD)
[FA015]
29,30€

Gérard Herzhaft nous offre ici la première anthologie couvrant de façon panoramique la country music d’avant guerre. Moins connue que le blues, la country reste cependant un genre populaire majeur de la culture américaine.
Le coffret de référence sur la génése de la Country Music depuis plus de 15 ans.

 

Distinctions :
CHOC DU MONDE DE LA MUSIQUE
SÉLECTION COUNTRY QUE SAIS-JE ?
ƒƒƒ TÉLÉRAMA
* * * ECOUTER VOIR
GUIDE COUNTRY MUSIC
 

« Avant toute chose, je crois qu’il faut remercier Gérard Herzhaft pour la publication de ces deux doubles CDs et pour les livrets qui accompagnent ces ouvrages. Le premier double CD "Country" dresse un panorama de tous les styles de musique old time des années 20 et 30. L’éventail est large, il n’y a pas un mais une myriade de styles : qu’on en juge. Cela va des solistes jusqu’aux grands orchestres de western swing. On peut y découvrir la très vieille musique d’influence celtique avec GB Grayson ? Buell Kazee, Clarence Ashley et Doc Boggs puis les premiers string bands avec les Carolina Tar Heels. Bien sûr, on retrouve bien évidemment Jimmie Rodgers et la Carter Family précurseurs de la country moderne et dont l’influence se ressent encore aujourd’hui. Plus original, Gérard Herzhaft n’a pas oublié le fameux style cowboy de Californie et qui a été popularisé par des artistes comme Gene Autry, Roy Rodgers et Tex Ritter. Le Western swing occupe également dans cette compilation une place de choix avec des musiciens comme Bob Wills, Milton Brown, Adolf Hofner, Shelly Lee Alley et Jimmy Revard. Le double CD se termine avec deux musiciens qui annoncent déjà les années 50 et le tournant que va prendre la musique country : Bill Monroe et le créateur du Bluegrass et Ernest Tubbs l’inventeur du style honky tonk. »

Claude VUE, TRAD MAG

 

« Patricia Highsmith ayant quitté notre univers d’énigmes sans attendre la grande lumière de l’an 2000, on ne saura pas de sa bouche si le Western Swing – dont un haut lieu fut sa ville natale de Fort Worth – était pour quelque chose dans son art de la claustrophobie avec suspense. On peut toujours supposer que cette country music blanche mâtinée de jazz et de blues accompagne incognito l’un ou l’autre des sombres destins explorés par la romancière. Mais il est plus sage d’en douter : celle-ci préférait l’Europe à l’Amérique malgré un penchant pour le “vieux jazz” et avait cessé de vivre au Texas à six ans, un peu avant qu’y triomphât la “Hot Dance Hillbilly Music”…
L’anthologie “Western Swing, Texas 1928-1944” ne manque pas de suspense mais ne saurait induire en erreur. Ce qu’on y entend relève plutôt d’un dévergondage assumé avec entrain par des orchestres composés d’anciens artistes de minstrel shows (Bob Wills) ou de gardiens de troupeaux prêts à tout dans les grands espaces de danse de San Antonio, Forth Worth ou Dallas. Ce Western Swing, voie de passage du jazz dans les courants hillbilly et source du rock blanc sudiste des années 50, est souvent pris de haut : on choisit d’y voir un amalgame sommaire que font oublier le jazz et le blues auxquels il multiplie les emprunts. La sélection tranquillement établie par Gérard Herzhaft retire quelques munitions aux tenants de ce point de vue. Si les violonistes qui s’expriment ici en solo n’en remontrent pas à un Venuti, ils concourent vaillamment à corseter leurs formations, où se distinguent en tout cas d’excellents guitaristes et chanteurs. Ces enregistrements illustrent aussi avec vigueur l’assimilation, dans une région au fort particularisme, des tendances musicales qui se développaient de chaque côté de la “color-bar”, sur place et en d’autres points des Etats-Unis. Quand le pianiste John “Knocky” Parker ne joue pas avec les Light Crust Doughboys, note Herzhaft, il se produit en duo à Dallas avec le jeune T-Bone Walker. Détail qui suggère, au passage, que les musiciens de Western Swing n’étaient pas sourds aux styles naissants, même si en matière de jazz ils ne surent pas s’adapter aux courants d’après-guerre. Pour ce qui est du blues, Herzhaft souligne qu’il devint vite pour eux une “spécialité”, un domaine de prédilection ouvert aux retouches. Ces deux CDs en fournissent plusieurs exemples qui mériteraient de s’inscrire dans une hérétique anthologie du “blues blanc depuis les origines”. Settle Down Blues, chanté par Buddy Jones avec Moon Mullican au piano, Blues In The Bottle (par le chanteur-pianiste Eddie Whitley au sein des Oklahoma Playboys de Jimmy Revard) et Dirty Hangover Blues, par le chanteur-guitariste Leon Huff avec les Hillbilly Boys de W. Lee O’Daniel, sont parmi les meilleurs.
Des guitaristes de premier plan se font entendre dans Blue Steel Blues (Sidney Buller / Ted Daffan’s Texans), Blue Guitars (Muryel “Zeke” Campbell / Light Crust Doughboys), Whatcha Gonna Do (Sheldon Bennett / Hi-Flyers) et Twin Guitar Special (Eldon Shamblin / Bob Wills & His Texas Playboys). Souvent rivés au Texas par une activité extra-musicale, ces instrumentistes enregistraient dans les hôtels de Dallas et San Antonio pour des compagnies du Nord, à l’instar d’un Robert Johnson. Parrainés par des marques de matériel agricole, ils faisaient danser en accumulant les trouvailles et leurs chansons ne s’embarrassaient pas du puritanisme qui prévalait en d’autres parties du pays à la même époque (Everybody’s Truckin’, des Modern Mountaineers, est éloquent à cet égard). Un recueil encore sans équivalent, auquel on souhaite de ne pas toucher que des convertis. »

Philippe Bas-Rabérin, Jazz Magazine

 

Inclus dan ce coffret :


CD1

1.   Railroad blues (Mc Gee Sam, 1928)   03:13

2.   Omie wise (Traditionel, 1927)   03:09

3.   Peg and Awl (Walsh, 1929)   02:59

4.   A lazy farmer boy (Traditionel, 1930)   02:59

5.   The butcher’s boy (Traditionel, 1928)   03:02

6.   My name is John Jo Hannah (Harell, 1927)   03:13

7.   The house carpenter (Traditionel, 1930)   03:14

8.   Gonna die with my hammer in my hand (Traditionel, 1927)   03:23

9.   Country blues (Boggs Dock, 1927)   02:55

10. Brownskin blues (Justice Dick, 1929)   03:10

11. Slow wicked blues (Darby Tom, 1929)   03:01

12. Pan american man (Carlisle, 1930)   02:10

13. John Hardy (Traditionel, 1928)   02:53

14. Wildwood flower (Carter, 1928)   03:09

15. Blue yodel n° 8 (Rodgers R, 1930)   02:57

16. All the good times are passed and gone (Monroe Bill, 1937)   02:41

17. Sinner you better get ready (Monroe Bill, 1937)   02:32

18. Brown’s ferry blues (Delmore Brothers, 1934)   02:37

 

CD2

1.   Jimmie’s texas blues (Rodgers, 1929)   02:47

2.   Rockin blues (Davis, 1932)   03:11

3.   The days of 49 (Traditionnelle, 1928)   02:39

4.   The dying cowboy (Traditionnelle, 1929)   02:59

5.   Rye whiskey rye whiskey (Traditionnelle, 1933)   03:11

6.   I’ll go ridin down that old Texas trail (Traditionnelle, 1936)   03:13

7.   Song of the bandit (Nolan Neil, 1937)   02:44

8.   Cowboy night herd song (Nolan Neil, 1937)   02:56

9.   I want to be a cowboy’s sweetheart (Montana Slim, 1937)   03:04

10. What’s the matter with the mill (Douglas Lizzie, 1938)   02:51

11. Liza pull down the shades (Wills Bob, 1938)   02:17

12. Hesitation blues (Traditionnelle, 1936)   02:41

13. Alamo rag (Hofner Adolph, 1941)   02:37

14. Women women women (Alley Shelly Lee, 1937)   02:39

15. Fox and hounds (Revard, 1937)   02:36

16. Wreck on the highway (Dixon, 1942)   02:43

17. Fireball mmail (Jenkins F, 1942)   02:31

18. I ain’t a honky tonkin anymore (Tubb Ernest, 1941 )   02:30


Les clients qui ont acheté cet article ont aussi acheté
Allain Leprest - Leprest symphonique
Allain Leprest - Leprest symphonique
Patrick Commecy, Serge Folie, Camille Germser - Fables des Amériques
Patrick Commecy, Serge Folie, Camille Germser - Fables des Amériques
1944, Les chansons de la Libération
1944, Les chansons de la Libération

 

VOTRE PANIER plus
ne contient aucun article
VOTRE COMPTE


Pas encore client ?

Partenaires

Aide | Confidentialité | Conditions d'utilisation | Livraison & retour | Contact


Bannière bas en FLASH

Copyright © MistiMusicShop

Site développé par Digital-XS.net